Église SJ23

La Nativité approche, nous anticipons la joie de Noël! Nous allumons la bougie rose de la couronne de l’Avent, elle symbolise la joie qui habite notre attente.

Dans l’évangile de ce dimanche, Jean Baptiste du fond de sa prison est en proie au doute.
Ses disciples lui ont rapporté les faits et gestes de Jésus et Jean se questionne…
Se serait-il mépris sur l’identité de Jésus?
Jésus ne correspond pas au Messie tel que Jean l’avait imaginé.
Il ne s’impose pas en juge impartial pour condamner, mais au contraire, il fréquente les pécheurs, les femmes de mauvaise vie, les publicains.
Le peuple est toujours sous domination romaine, Jean est emprisonné injustement et il pressent que sa mise à mort est imminente.
Et le règne de Dieu? Quand arrivera-t-il?

Jésus n’a rien du Messie qui libère le peuple de l’oppression par la force et la puissance.   Est-il vraiment Celui qui a été annoncé par les prophètes?
Jésus est-il le libérateur promis au peuple d’Israël?
Jean se questionne, cependant, il garde confiance en Jésus, puisqu’il va à la source en interrogeant Jésus lui-même par l’intermédiaire de ses disciples :
« Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » (Mt 11, 3)

Jésus ne répond pas à la question de Jean Baptiste par oui ou non, il répond en citant la Parole de Dieu par la bouche du prophète Isaïe qui avait annoncé ce que Jésus réalise:
« Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. » (Mt 11, 4.5)

Jésus sait qu’il ne correspond pas au Messie que le peuple attendait, c’est pourquoi il ajoute: « Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute! » (Mt 11, 6)

Jésus confirme la mission de Jean Baptiste par une prophétie du prophète Malachie qui annonçait : « C’est de lui qu’il est écrit : « Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi. » (Mt 11, 10)

Jésus répond au questionnement de Jean Baptiste et éclaire le sens de sa mission en se référant à la Parole de Dieu. À l’exemple de Jésus, cherchons dans la Parole la réponse à nos peurs, nos doutes, nos inquiétudes, nos questionnements, nos incompréhensions.
La Parole de Dieu est précieuse, elle est source d’amour, d’espoir, de consolation, de réconfort, de paix et de joie. « Ta Parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route ». (Ps 118, 105)

Jean Baptiste a été le dernier prophète de l’Ancien Testament.
Jésus inaugure un monde nouveau, ses disciples témoigneront de leur expérience de foi: « Le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous. » (Jn 1, 14)
Voilà la source de la joie que nous célèbrerons à Noël !

Micheline Vaillancourt Gagnon, 11 décembre 2022   Évangile (Mt 11, 2-11)


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *